La Fédération Internationale de l'Automobile a un nouveau visage puisque Mohammed Ben Sulayem en sera désormais le président. Le résultat est tombé, après une assemblée générale tenue à Paris cette semaine.

C'est un moment historique dans le sport automobile car Mohammed est le premier président non européen de l'instance dirigeante. Il succède à Jean Todt qui était à la tête de l'organisation depuis 12 ans.

Ben Sulayem espère bien débuter sa campagne présidentielle.



Mohammed Ben Sulayem s'est imposé avec une nette majorité face au Britannique Graham Stoker

M. Sulayem a été coureur pendant une grande partie de sa vie. Il a été actif sur le circuit du Moyen-Orient et est également 14 fois champion. Avant de devenir président, il était vice-président de la mobilité et du tourisme à la FIA.

Le joueur de 60 ans a affronté l'avocat britannique Graham Stoker, vice-président du sport depuis 2009. Il a obtenu 61,62% des voix des clubs membres de la FIA contre 36,62% pour le Britannique Graham Stoker.

Ben Sulayem peut certainement être l'homme qu'il faut pour succéder à Jean Todt car il a suffisamment d'expérience tant sur les pistes que du côté de la direction. De cette façon, il peut combiner les deux domaines et développer un processus plus efficace pour le sport.

La devise de sa campagne était FIA pour les membres et son engagement est d'accroître l'engagement des utilisateurs du monde entier et de créer un environnement plus durable pour le développement du sport.

C'était sa déclaration après sa nomination, Je suis très honoré d'avoir été élu Président de la FIA à l'issue de l'Assemblée Générale Annuelle à Paris aujourd'hui. Je remercie tous les Clubs Membres pour leur estime et leur confiance.

Une ère de nouvelles initiatives sous Ben Sulayem ?

Mohammed a maintenu sa campagne autour de l'apport de nouveaux changements dans le sport automobile tout en ajoutant de la diversité et de la durabilité. Cela comprendrait la modification des pratiques de gouvernance existantes en ajoutant la diversité des sexes et de nombreuses autres étapes possibles.

De nouvelles règles sont établies pour ouvrir la voie aux nouveaux entrants Audi ou Porsche pour entrer en F1. La FIA prévoit de passer complètement au carburant durable et lorsque cette règle entrera en vigueur, Volkswagen devrait entrer en F1 via Porsche ou Audi.

En ce qui concerne les moteurs, l'objectif fixé par l'organisation est qu'ils fonctionnent à 100 % avec des carburants durables. Le passage à l'électrique est un élément clé de l'avenir de la F1.

Parallèlement, Mohammed veut garder la F1 plus ouverte et ne pas poser de barrières aux nouveaux arrivants qui souhaitent entrer dans le sport. Les nouvelles règles ont également pour objectif d'assurer une réduction des coûts.

Un autre paramètre clé est de protéger le spectacle grâce à des voitures puissantes, à haut régime et bruyantes qui ont le pouvoir d'attirer les fans et de libérer tout le potentiel des coureurs. Il est clair que Mohammed pense à la fois aux coureurs et au public dans sa vision du sport.

Avec de nouveaux objectifs et de nouvelles idéologies, cela peut être le début d'une nouvelle ère pour la F1 qui a été pleine de controverses dans un passé récent.